La radio où tout le monde parle

La radio parlée de Québec se distingue depuis des décennies avec ses animateurs colorés, caustiques et forts en gueule. Même si les controverses sont moins nombreuses qu’il y a une quinzaine d’années, l’époque qui a vu naître l’étiquette «radio-poubelle» dans la capitale, le phénomène demeure toujours vivant. Avec l’arrivée imminente de nouveaux joueurs derrière le micro, Le Soleil a tendu l’oreille pour faire le point sur cet univers en pleine ébullition, où la concurrence s’annonce plus féroce que jamais.

Lire l’article de Normand Provencher du journal Le Soleil

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>