La radio parlée à Québec

C’est André Arthur, l’ancêtre des grandes gueules de la radio, qui a mis la table avant même que j’arrive à Québec.

Sachant que je m’apprêtais à y faire la tournée des radios parlées, Arthur a refusé ma demande d’entrevue, avant de convaincre ses camarades de CHOI Radio X d’en faire autant. Même Dominic Maurais, qui avait dit oui, s’est désisté. En ondes, quelques jours plus tard, André Arthur s’est fendu d’une tirade, affirmant à mon sujet : « Elle vient en mission commandée. Tout le monde va passer au bat. Watchez ben la job de bras qu’elle va nous faire. » Lire l’article de Nathalie Petrowski dans la Presse +.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>